Récits de voyage   24 comments


C’est en fouillant dans un vieux coffre en bois ayant appartenu aux parents de mon cher compagnon,

que j’ai découvert, avec beaucoup d’émotion, ces pages que j’ai envie de partager avec vous !

même si certains propos xénophobes, que je ne partage absolument pas,

sont glissés dans ce document !

Il a été écrit par un grand oncle de Daniel.

 

Il partait en Perse pour assumer un poste de directeur dans une sucrerie implantée la-bas par un grande compagnie belge .

  Récits de voyage
J’ai bien essayé de  scanner ce récit 
afin de vous le déposer tel quel, mais je me rends compte que c’est illisible,
 aussi, je recopie fidèlement ce vieux document datant d’octobre 1897 ! (il y aura 20 pages )
 Voici les 2 premières !
VOICI EN CLAIR LE DOCUMENT :
Théhéran , le 14 octobre 1897
Chers Parents,
Ainsi que je vous le disais dans diverses cartes postales, nous sommes enfin arrivés à Téhéran, le dimanche soir à 10 heures – 3 octobre  -) après un long et fatiguant voyage.  Nous n’avons eu qu’un léger accident, mais qui aurait pu avoir de plus graves conséquences.
Le jour avant d’arriver à destination, pendant le trajet en voiture de Kiévin à Téhéran; tranquillisez-vous, il n’y a rien de grave comme vous verrez par la suite.
Lors de notre arrivée, nous étions bien portants, mais éreintés dans les grands prix; il est impossible de s’imaginer une route comme celle qui mène à Téhéran, à travers les montagnes et malheureusement, il n’y en a pas d’autres, conséquemment, pas à choisir.
Je vais tâcher de vous donner aujourd’hui quelques détails sur les péripéties du voyage de noce comme on l’appelle chez nos amis de Bruxelles, et qui n’est vraiment qu’un voyage de forçat. – Avant d’aller plus loin, je veux détruire la fausse idée que vous avez de la Perse que, dans vos lettres, vous appelez le « pays des Rêves »! –
Mais où avez-vous puisé ces renseignements privés ?
Pays des rêves : pour celui qui vous a parlé de la sorte, car il devait certainement sortir d’un rêve pour tenir ce langage! – Mais, je ne veux pas anticiper sur ma narration et vous serez vous-même juges plus loin.
Nous sommes partis de Bruxelles, le vendredi 10 septembre à 2 heures de l’après-midi, le coeur bien gros, la tristesse dans l’âme de laisser pour un si long laps de temps les parents, les amis, en un mot tout ce qui est capable de vous attacher à un pays.  Nous surmontions, tant bien que mal, l’émotion qui nous étreignait et nous ne fûmes véritablement contents que lorsque le train se fût mis en marche, mettant ainsi un terme à nos adieux à la gare. – Nous étions à Cologne à 7,45 heures du soir et disposant d’une couple d’heure, nous soupons vivement au buffet de la gare et ensuite, nous prenons un commissionnaire pour nous conduire voir la fameuse cathédrale. – Celle-ci parait très belle, et a grande allure, comme il est passablement tard, nous ne pouvons voir les détails de ce temple.-
Je demande à mon guide de nous conduire dans un café où l’on parle le français, afin que je puisse envoyer ma première correspondance à Bruxelles.  Ce bougre de mangeur de choucroute, qui doit avoir des étrangers à la main et qui nous suppose français, pour nous faire voir la longueur du trajet, nous fait tourner autour d’un pâté de maisons pendant un quart d’heure au moins et nous conduit ensuite dans un café situé à 2 minutes de l’endroit où nous nous trouvions auparavant.-  Pour m’en débarrasser, je lui donne 30 pennings et qu’il aille se faire pendre ailleurs.-
Rentrés à la gare, nous demandons au buffet à pouvoir nous laver les mains.  Cette opération terminée, on nous réclame à chacun 30 pennigs (à peu près 40 centimes).  C’est pour rien au prix qu’est le beurre! – On ne voudrait passé ce prix courir avec les mains sales.
Nous filons à 9,35 heures du soir sur Berlin où nous arrivons le 11 à 7 heures du matin.-  Comme nous ne repartirons que le soir, je propose d’aller nous reposer un peu.
Nous descendons, ou plus logiquement l’ascenseur nous monte à l’hôtel Central, un magnifique établissement de premier ordre, avec tout le confort qu’on pourrait espérer, mais où, à la sortie, je serai salé dans de belles proportions.  On ne loge pas pour rien en Allemagne, pas plus qu’en Russie.-  A une heure, nous sortons pour le dîner et visiter la ville.-  Berlin est une jolie ville comparable à Paris, avec de larges maisons, très belles et très hautes, d’immenses boulevards et un mouvement de foule très intense.
Sur notre chemin, nous pouvons admirer divers monuments très beaux.- La statue équestre de Guillaume le Grand (Wilhem der Grosse) est admirable.-
Nous partons de Berlin à 7 heures du soir et nous arrivons à Alexandrowe (frontière russe), le 12 à 1/2 du matin.-  C’est ici que j’ai eu le vrai commencement de mes ennuis.-  Ne connaissant ni l’Allemand, ni le Russe, j’ai dû me …. ( voir suite prochainement)
Publicités

Publié 29 mai 2009 par josydhoest dans Emotions, Récits, Voyages

Tag(s) associé(s) :

24 réponses à “Récits de voyage

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Super mais a quand la suite du voyage!! A l’epoque ,quelle expedition . Bisous

    J'aime

  2. Quel document!!! Se replonger dans l’époque où seul le train pouvait vous faire déplacer et surtout à une époque où l’Europe n’était point unie.Une page d’Histoire que nous allons déguster…Merci Josy

    Aimé par 1 personne

  3. C\’est un véritable trésor que tu détiens-là Josy ! Et le grand-oncle en question écrit de fort jolie façon…

    J'aime

  4. Les photos, sont superbes et comme ils sont beaux !!!!!!Gros poutous !!!

    J'aime

  5. Quelle bonne idée, Josy…Mais j\’avoue être surprise, j\’imaginais le langage de cette époque plus "alambiqué"… Etant en retard (comme dab…) sur tes billets, je m\’en vais voir la suite avec une gourmandise non feinte !

    J'aime

  6. Quel plaisir ces vieux écrits……………..En plus du plaisir de te lire, toi en ré-écrivant …tu peux humer ces vieux papiers…………..Ces lettres devaient être attendues dans les familles…et nous on attend la suite…….Merci de ce partage Biz

    J'aime

  7. Je repassais, à tout hasard….voir s\’il y avait \’\’un petit plus\’\’….mais le temps est tellement beau, qu\’il vaut mieux en profiter….A tout bientôt pour la suite du feuilleton – bisous

    J'aime

  8. Bonjour précieuse copiste..tu nous partages de fameux trésors..l\’histoire à travers l\’Histoire ..c\’est "délificieux!"!

    J'aime

  9. Un petit trésor que tu as trouvé là, a conserver précieusement. Sucrerie Tirlemontoise je suppose?J\’ai vraiment hâte de connaitre la suite…

    J'aime

  10. waouw c\’est une fantastique découvertemerci pour ce partagevoyage dans le temps bien agréableet les photos un régalbonne journée à toi

    J'aime

  11. Quel émouvant récit… c\’est une chance de l\’avoir préservé jusque maintenant. Tu nous as bien appâtées et comme les bons feuilletonnistes…coupé le récit sur une question…Viiiiiite, la suite!Mon grand-oncle, lui, était allé,à cette même époque, installer des fours en Chine. Malheureusement, il n\’en a pas laissé le récit!Le savoir-faire belge était déjà fort apprécié à l\’époque!Merci, Josy pour le partage de ce témoignage de première main.

    J'aime

  12. Il me tarde de lire la suite…..merci Josy de nous faire partager ce trésor !

    J'aime

  13. Eh bien oui, on sera patient(e) et on attendra que tu nous partages la suite de ce récit, qui doit sans aucun doute t\’émouvoir….vu que tu ne t\’attendais pas à le découvrir….A plus tard, et très bon w.e. à toi et tes proches….(petits soucis informatiques pour le moment, donc j\’ignore quand je repasserai)Bisous….

    J'aime

  14. quel courage d\’avoir recopié mots à mots cette missive !….c\’est formidable de pouvoir lire une lettre qui date de si longtemps !….ce sera intéressant de lire la suite …..bisous JOSY

    J'aime

  15. Il va être passionnant de suivre le périple et les mésaventures de ce grand-oncle ! La simple évocation du mot "Perse" fait encore rêver. Que de belles histoires et légendes sur ce pays mythique ! Mais le grand-oncle a sûrement raison et ne va se priver de nous le faire comprendre ! J\’attends la suite moi aussi.

    J'aime

  16. Idée très intéressante que celle de nous faire partager cet ancien écrit (près de 102 ans !) J\’attends bien entendu la suite avec une fébrile impatience.

    J'aime

  17. merci josy pour ce recit de voyage,c\’est un honneur de nous le faire partager.J\’attends la suite avec curiosité. Je t\’embrasse affectueusemen

    J'aime

  18. C\’est toujours incroyable et émouvant de découvrir de vieux documents et c\’est un vrai régal que de se plonger dans cette époque avec autant de vérité.Tu sais j\’ai fais la généalogie de ma famille et il y a des actes qui datent de 1604, qui sont illisibles et que je ne peux donc traduire mais le fait de les avoir entre les mains, procure une sensation spéciale.Alors imaginos l\’émotion qui a du être la tienne en ouvrant ce coffre et en lisant ces écrits, et le plus beau bonheur que tu puisses faire et de le partager avec nous et pour cela je te remercie du fond du coeur de ce joli cadeau.Mercibisesjoce

    J'aime

  19. Merci Josy de nous faire partager ces récits ..Si tu savais comme j\’attends la suite avec impatience. Ces documents ont plus de 100 cent ans et les voyages étaient vraiment \’ l\’aventure avec un grand A .Et j\’imagine que la vie en Perse devait être quelque chose. Merci encore,

    J'aime

  20. Merci Josy, voici un document qui va certainement être des plus intéressants..surtout si on considère son ancienneté.On peut maintenant gràce à quelques superfuges transformer les doubles consonnes "ss" allemands en "ß", ce qui n\’était pas possible avec une machine à écrire française. Ce qui donne Wilhem der Große

    J'aime

    ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine
  21. Une délicieuse mise en bouche en attendant la suite avec impatience.Je crois que ce récit va être captivant.Merci Josy et bon week-end de la Pentecôte et surtout contente de te retrouver après ce mois de vacances.Bisous et à très vite pour la suite.

    J'aime

  22. oh la ce sont de vieux documents fragiles! c\’est une bonne idée car on pourra voir les changements de mentalités etc amitiés anne marie

    J'aime

  23. Les voyages étaient de réelles aventures à l\’époque, et de plus jusque Téhéran ! (avec l\’Orient express ou un train du style ??)Bonne idée, Josy, j\’attends la suite de ce temoignage avec grand plaisir !!!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :