Récit de voyage (5e épisode)   12 comments


 

 

Sur notre route, nous croisons un enterrement ; il faut que je vous donne une petite description de cette cérémonie, cela en vaut la peine : en tête, marchent deux porteurs de croix, comme chez nous, ensuite, des gens d’église portant des lumières en entonnant des chants religieux, puis deux autres porteurs portent le cercueil, après vient la famille ; le cadavre est couché dans le cercueil ouvert, habillé de beaux habits et le visage découvert ; le cercueil est porté à la main par ces porteurs.  Tout derrière vient le corbillard.  Ce cortège est passablement lugubre et produit une vive impression pour celui qui voit cela pour la première fois.  L’interprète que je questionne, nous dit qu’on transporte le défunt de cette façon jusqu’à l’église, après, on ferme le cercueil et on le place sur le corbillard.  C’est très émouvant, je le répète.

Nous repartons de Rostoff à 7 heures du soir pour arriver à Berlan le lendemain  vendredi 17 à 4 heures du soir… Ce n’est pas peu de voyager 21 heures en chemin de fer sans sortir ; heureusement que les wagons sont confortables.

Nous avons traversé d’immenses plaines couvertes de bruyère, ce sont les steppes de la Russie.  Dans ces plaines se trouvent d’innombrables troupeaux de moutons, de chèvres, de bœufs et de chevaux.  Les chevaux sont excessivement nombreux ici, tout le monde en possède.

A partir de Breslan, nous approchons du Caucase que nous longeons jusque Pétrovosk.  Le Caucase est une splendide chaîne de montagnes.  Que de beaux sites il nous a donné ; quelles jolies vues s’offrent à nos regards, mais aussi quel pays sale et misérable.

Les montagnes sont grandioses, surtout par un temps quelque peu ennuyeux comme il fait lorsque nous y passons ; vers le milieu de leur hauteur sont accrochés et retenus des nuages qui tâchent d’une vapeur blanche la monture sombre du rocher.  Plus haut, les nuages se dressent encore dans un ciel d’un bleu inconnu chez nous.

Nous quittons Breslan le vendredi soir à 7 heures.  Nous faisons immédiatement nos préparatifs pour passer une dernière nuit en chemin de fer.  Nous approchons en effet du but de la première partie de notre voyage.  Nous roupillons donc bravement jusqu’au lendemain samedi 18 à 6 heures ; heure à laquelle nous débarquons à Peterosk.-  Fini le chemin de fer pour trois ans, à moins de cas imprévus.  Nous nous débarbouillons à la gare, déjeunons au buffet et avons le bonheur de faire la connaissance avec des personnes causant le français et qui, comme nous, se rendent à Bakou : Monsieur le Comte Alexandre de Balmaine, accompagné de sa femme et de son fils.- en compagnie d’eux, nous visitons Peterosk.  La ville n’est pas grande et pas jolie du tout.-  Ici, commence la vie orientale ; déjà les mœurs de l’Asie, des femmes tartares, le visage voilé, ne laissant voir que la ligne des yeux.  D’autres femmes ont le visage découvert mais portent un costume tout particulier et une coiffure ressemblant étrangement à un tambourin : ce sont des femmes arméniennes.  Pas bon nom ici, les arméniennes, on s’en méfie le plus possible.  Voici ce que dit un proverbe russe : «  il faut trois russes pour voler un grec, trois grecs pour voler un juif et trois juifs pour voler un arménien. ».

Un tout grand merci pour votre aimable attention et vos commentaires  – Bien à vous

Publié 1 juin 2009 par josydhoest dans Emotions

Tag(s) associé(s) :

12 réponses à “Récit de voyage (5e épisode)

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. au cours de ce voyage certes épuisant, ils prennent le temps d\’admirer et de relater si bien ce paysage………………Quant au proverbe russe: surprenant………………..Bon courage pour la suite et……merci!!!!!!!

    J'aime

  2. Joli, le nouveau look de ton espace…et si bien en harmonie avec ton récit!

    J'aime

  3. Sais-tu que j\’ai encore assisté à ce type d\’enterrement l\’an dernier à la montagne en Bulgarie? C\’est impressionnant, ce cercueil ouvert!

    J'aime

  4. Tu nous emmène d\’un pays vers l\’autre, nous narrant au fur et à mesure, les différences de paysages, différences des gens, et surtout celles des cultures….En plus, un véritable voyage dans le temps….basé sur faits vécus, avec les coutumes de l\’époque…Si bien raconté, que l\’on arrive presque à imaginer à la fois, les personnages et le décor… A la prochaine alors pour le 6e épisode sans doute….Bisous Josy.

    J'aime

  5. Traversée de pays différents et en plus traversée du passé. Un régal.

    J'aime

  6. Très riche en détails ce récit. J\’imagine bien le film que cette correspondance pourrait nous donner.A très vite de lire la suite.Bon Mardi ma Josy et bisous

    J'aime

  7. récit historique est tres interressant ,j\’attends la suite avec impatience et merci josy pour ta gentillesse de nous faire partager ce grand voyage .Bisous a demain .

    J'aime

  8. je voulais dire " Des mots QUI sont à la portée de tous !!Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    J'aime

  9. Je suis toujours épatée, par cette jolie façon d\’écrire !!! C\’est doux,des mots sont à la portée de tous, naturel, réel, enfin que dire j\’aime !!!!!Alors à demain !!!! Bises Josy et MERCI de ce beau partage !!

    J'aime

  10. Zut alors, maintenant je dois attendre demain pour la suite !Dis-donc, c\’était une véritable épopée ce voyage ! Je suis surprise qu\’ils n\’aient pas perdu de bagages en route, vue la façon dont il décrit les russes…

    J'aime

  11. hé bien!! fameux récit josy!! je n\’aurais pas voulu vivre à cette époque!! mais très intéressant

    J'aime

  12. Eh bien à peine ai-je lu les épisodes en retard, que je vois publié le 5 ème, me voici donc à poursuivre ma lecture, d\’autant que le reste était bien présent dans ma mémoire!

    J'aime

    ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :