Récit de voyage ( 7e épisode)   18 comments


 

 

Les rues sont tortueuses, étroites, les pavés sont inégaux et vous démettent les pieds.  Il n’y a vraiment que les environs des quais qui sont convenables et accessibles aux piétons. 

Ici, il fait une chaleur épouvantable, il paraît que la température est généralement plus élevée qu’à Téhéran ; jusqu’à ce moment, c’est mon avis.-

Nous débutons pour aller prendre un bain dans la Caspienne ; ce bain, dont nous avions passablement besoin, avait été l’idéal si la mer n’avait été couverte d’une légère couche de pétrole.  A Bakou, la ville du pétrole, tout suit ce produit et la mer est jolie à voir avec des reflets multicolores provenant des rayons du soleil sur le pétrole qui surnage.

Dans notre excursion, nous rencontrons un français, représentant à Bakou du cinématographe Lumière et qui donne des représentations en ville.  Bonne affaire pour ce soir !  Nous dînons chez le comte de B. qui se montre gentilhomme accompli et le soir nous allons ensemble au théâtre, où on nous a réservé une loge..-  Nous passons là une délicieuse soirée et nous rentrons à notre hôtel à minuit heureux et contents.- 

Le lendemain matin, le comte de B. est là.  Il nous amène chez lui, nous prenons le thé (ce que l’on boit de thé en Russie est fabuleux) et après le déjeuner, nous allons visiter un endroit de la ville appelé Bibi-Bed-Bad.  C’est là que se trouvent les fontaines de pétrole. 

C’est une véritable curiosité que ces fontaines, dont on nous permet  de visiter l’intérieur.-  Le pétrole sort de terre par un large conduit et avec une telle force que le jet atteint plusieurs mètres de hauteur.  Le pétrole naturel, est un liquide noirâtre.  Il arrive très souvent, plusieurs fois même par année, qu’une fontaine prenne feu ; alors la flamme atteint une hauteur prodigieuse et la quantité de pétrole est …C’est ainsi, que lors de l’incendie du mois d’avril dernier, 200.000 litres de pétrole ont été brûlés et l’incendie a duré dix jours entiers.

Le pétrole extrait du sol, s’écoule dans d’immenses réservoirs et est ensuite transporté à l’autre extrémité de la ville, endroit qui s’appelle la ville noire où on lui enlève toutes les matières étrangères.  La ville noire qui est très grande et où travaillent des milliers d’ouvriers est entièrement éclairée à l’électricité. Enfoncé, Bruxelles !

Nous retournons dîner avec le comte et passons la journée chez lui, une très agréable soirée de famille. 

Nous avons vraiment de la chance dans notre voyage et vous voyez que je n’ai pas tort de dire qu’un bon génie veillait sur nous. Mr de B. me fait promettre de lui écrire lorsque je serai arrivé à destination et m’invite à passer un mois dans sa famille, lors de mon retour de Perse.  A minuit, il nous conduit au bateau et ne se retire que lorsqu’il est certain que tout est en ordre. Nous quittons Bakou le mercredi 22 septembre à 4 heures du matin.  La mer est calme, très calme ; elle mérite aujourd’hui son nom de lac.  La traversée est fort agréable et personne à bord de malade.-

  Nous mangeons avec appétit ; la cuisine est meilleure qu’à bord du « Grand Duc Alexis »le bateau qui nous transporte s’appelle « Impératrice Fréderic ».  Deux arrêts pendant la nuit à Lonkoran et à Astora.  Nous arrivons à Enzeli le jeudi 23 septembre à 7 ½ heures du matin. (voir suite épisode 8)  

 

 

C’est sur une Remington  clavier AEU que l’oncle Jules a tapé son récit ! 

Je l’ai recopié  sur un clavier AZERTY  (lol)

Publié 3 juin 2009 par josydhoest dans Emotions, Voyages

Tag(s) associé(s) :

18 réponses à “Récit de voyage ( 7e épisode)

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. lire: "en décodant"!!!!!!!

    J'aime

  2. Voici, j\’arrive au 7° épisode……………Je prends le temps et je me permets d\’imprimer tes récits ( je suppose que tu acceptes).Quelle vision de ce pétrole à profusion et en décolant cette pollution qui ne semblait faire peur à cette époque.Heureusement que tu ne tapes pas avec ce vieux clavier!!!!!!!!Merci aussi à Régine qui nous permet en plus de ces textes de nous documenter……Biz

    J'aime

  3. Comme tu m\’as chargé de rechercher, cartes et photos, voici le port de Bakou:http://www.bourlingueurs.com/asie-centrale/fotos/baku_port.jpgC\’est donc de là que ton oncle Jules s\’est embarqué sur l\’Impératice Frédéric.

    J'aime

    ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine
  4. 7° épisode… je suis désolée d\’arriver si tard Josy. J\’espère que tu ne m\’en veux pas. Je crois, vu la longueur de texte que je vais imprimer tes articles pour les lire en vacances! Non, je ne ris pas!

    J'aime

  5. L\’oncle aimait la bonne chère !!.C\’était un épicurien.Le voyage est toujours tres interressant .Bisous

    J'aime

  6. "a e i o u " le poème des voyelles. Rimbaud, toujours lui ! Et le pétrole incontournable, dont nous n\’arrivons pas à nous passer et qui nous coûte si cher, dans tous les domaines ! Je comprends la fascination de ce monsieur devant "l\’or noir" qui jaillit telle une fontaine miraculeuse. Époque bénie où on ne savait pas encore jusqu\’où nous entrainerait cette manne.

    J'aime

  7. je ne connaissais pas l\’ancêtre de l\’azerty….. il y avait donc des claviers AEU ? Continue ce récit dans le passée, ce n\’est pas inintéressant. BIEN LE BONJOUR.

    J'aime

  8. super, et cette machinetu sais j\’en possède une très vieille également mais de marque olivettise sont des trésors du passébizzzzzzzzzzzz

    J'aime

  9. Les reflets multicolores de pétrole sur la mer me font froid dans le dos…..à l\’époque, on ne semblait pas s\’alarmer pour une telle chose….Super bonne idée ce lien pour suivre le périple sur une carte !!C \’était au temps où………… les voyages étaient de vraies aventures !!Très joli ton fond de blog persan !!!

    J'aime

  10. Mais Mr de Balmaine semble être quelqu\’un de vraiment charmant – vu qu\’il propose un mois de vacances dans sa famille au retour de Perse…Je n\’aurais pas voulu être à la place de ces braves ouvriers travaillant dans la grande ville noire….Le voyage sur l\’Impératrice Frédéric semble plus agréable que le précédent….Eh bien rdvs sans doute au 8e épisode pour la suite du voyage….Bonne journée – bisous Josy. (heureusement que tu as pu retaper avec clavier Azerty…..) sinon, quel cauchemar!!!

    J'aime

  11. Ben oui, il ne se mouche pas du pied ! l\’oncle … entre-nous, pas du tout mon style (lol) Nous avons un total de 14 épisodes ! Donc accrochez-vous ! Une suggestion allez sur le lien que Régine a mis ((dans l\’épisode précédent) afin de suivre sur une carte !

    J'aime

  12. Toujours aussi captivant et passionnant ce récit, il devait tenir un journal au jour le jour l\’oncle.Bises et bonne journée Josy

    J'aime

  13. C\’est qu\’il fréquente du beau monde, l\’oncle! On sent qu\’il apprécie vraiment!!!…A choisir , pour lui, plutôt le vicomte que les moudjiks, ça ne fait pas l\’ombre d\’un doute!!!

    J'aime

  14. J\’ai appris à taper à la machine avec une machine similaire qui appertenait à maman, il y a 51 ans… !!!! Je pense que l\’oncle avait sa propre machine et qu\’il devait tenir quotidiennement son journal. Bakou, en 1964, aux dires de mon beau -père n\’était pas une belle ville, intéressante simplement pour les personnes s\’occupant de pétrole ce qui était son cas puisqu\’il était à un cogrés de pétroliers. J\’ai hâte d\’être…arrivée en Perse avec les oncl eet tante.

    J'aime

  15. ça au moins c\’étaient des "machines à écrire", fallait de la force dans les doigts…et quel récit captivant.

    J'aime

  16. les grosses familles étaient déjà là!!!comment estu "toMbée sur ces écrits,,,?????

    J'aime

  17. Sourire pour la machine à écrire….Mais cette lettre a-t-elle été tapée en une seule fois ? Car vu la profusion des détails, l\’oncle devait avoir une sacrée mémoire, ou tenir un journal de bord tous les jours…Ce récit de voyage est d\’autant plus prenant qu\’il est (était) réel ! Bises Josy…

    J'aime

  18. Un récit passionnant ! Mais quel voyage éreintant !!!!Sympa, cette machine à écrire !Merci, de partager tout cela !Bonne nuit Josy !!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :