3e tableau !   9 comments


3e tableau : Hercule aux pieds d’Omphale(Gaspare Diziani 1689-1767)

inventaire : MNR 283

Historique :

Cette toile à sujet mythologique fit partie de la collection Paul Bureau. Elle figure d’ailleurs au catalogue de la vente de cette collection à Drouot en mai 1927, sous le numéro « 119 » sous l’attribution Sebastiano Ricci. Elle semble ensuite rejoindre la collection Arthur Sambon, au moins jusqu’en 1939. Paris, n° 283.

Elle est ensuite acquise par la marchand Karl Haberstock intermédiaire pour le projet du musée de Linz envisagé par Hitler, chez Poliakoff à Paris. La transaction est conclue en 1942 pour la somme de 9 000 reichsmarks, mais l’année suivante, Haberstock revend la toile pour 12 000 Reichsmarks au musée de Linz. Elle apparaît dans l’album XXIV des photographies des oeuvres du musée sous le numéro 43. Après guerre, elle est enregistrée par les Alliés au Central Collecting Point de Munich sous le numéro « 9729 ».

Attribué au musée du Louvre par l’Office des Biens et Intérêts Privés en 1950, le tableau est déposé à Bordeaux en 1956.

Notes de Florence Saragoza et Claude Lesné.

Description :

Déposée à Bordeaux sous une mauvaise attribution à Sébastiano Ricci et sous une iconographie erronée, une représentation de Vénus, cette esquisse de Diziani représente Hercule asservi par Omphale, reine de Lydie. Le Pseudo-Appollodore, auteur de la bibliothèque, rapporte la vie du héros et, en particulier, sa démence criminelle et sa possible guérison après 3 années d’esclavage. Mis en vente par Hermès, Hercule fut acheté par Omphale. Comble de l’humiliation, vilipendée par Lucien de Samosate (comment il faut écrire l’histoire § 10), la reine s’appropria la peau du lion de Némée et la massue, obligeant son amant et esclave à s’habiller en femme et à filer la laine.

Les Italiens et les Français de la seconde moitié du XVIIe siècle (Antonio Bellucci, Pierre de Cortone, Louis Dorigny, Andrea Pozzo, Urbino Romanelli) et du siècle suivant (François Boucher, François Lemoyne) apprécièrent ce thème particulier, aux accents clairement érotiques. Comme de nombreux confrères, Diziani représenta d’autres épisodes du mythe herculéen dont l’enlèvement de Déjanire (Musée d’art et d’histoire, Genève).

Ddiziani valorise Omphale par sa position quasi-centrale et par sa mise en lumière, au détriment d’Hercule rejeté dans la pénombre de l’angle inférieur droit.

Cette nudité féminine lascive et très suggestive se déploie de toute sa longueur nacrée dans un entassement de drapés blancs et bleus. Sa main nonchalante tient dans sa paume la massue, point vers lequel convergent la plupart des regards. Le peintre traita ce thème sur un dessin conservé au MetropolitanMuseum of Art de New York et une peinture (v. 1756-1760) du musée d’Art et d’Histoire de Genève. Sur l’oeuvre bordelaise, il modifie radicalement le dispositif et ajoute notamment le putto ailé aux cheveux ébouriffés qui constitue un motif récurrent des années 1730-1740. Avec des effets chromatiques proches des Vénitiens de la Renaissance, Diziani accentue le préciosité de l’œuvre avec une exubérance formelle, une abondance d’orfèvreries et la somptuosité du lit aux extrémités recourbées et dominé par un lourd rideau pourpre galonné d’or. Cette théâtralité d’alcôve se retrouvera notamment, mais 40 ans plus tard dans le Verrou d’Honoré Fragonard (Musée du Louvre à Paris). Le clair obscur rappelle la formation de Diziani auprès de Ricci et accentue la tension dramatique. En revanche, la facture témoigne d’une technique enlevée, ponctuée d’empâtements destinés à accrocher la lumière.

L’oeuvre de Bordeaux constitue un bel exemple d’un des 2 versants de l’oeuvre du Vénitien. A côté des grands tableaux d’autel et des fresques qu’il réalisa dans sa ville natale, à Trévisse, à Padoue, à Bergame et à Venise, Diziani s’est fait remarqué par des bozzetti, souvent sur des thèmes mythologiques, où se distinguent particulièrement la lumière et l’éclat des couleurs, la facture rapide qui confèrent à leur auteur sn rôle de passeur entre la 1ère génération (Antonio Bellucci, Sebastiano Ricci) et la seconde, largement dominée par Giambattista Tiepolo, des peintres vénitiens.

Article de Monsieur Marc Favreau.

 

(à demain pour la suite)

Publié 1 août 2012 par josydhoest dans MUSEES, Récits

Tag(s) associé(s) : ,

9 réponses à “3e tableau !

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Je ne me souvenais pas avoir vu autant de touches érotiques dans les sujets mythologiques merci de m’avoir fait découvrir ce tableau Josy même si le cubisme que tu as annoncé à Claudie m’a toujours beaucoup plus attirée .

    J'aime

  2. quelle érudition tu as pour l’art , c’est une passion , je me doute …il est vrai que les explications sur certains tableaux sont nécessaires pour comprendre l’artiste dans la démarche de son oeuvre ! tu aurais fait une bonne conservatrice de musée ma JOSY ….bisous du soir !

    J'aime

    • Mais non, je n’ai aucune érudition ! … Une passion certainement ! Quant aux explications, elle ne viennent pas de moi, je n’ai fait que « recopier » (et j’ai aimé le faire pour vous mes ami(e)s ) Dans chaque billet il est noté le nom de l’auteur ! Je les remercie pour tant d’érudition et de passion dans leur art ! … Jee ne pense pas que j’aurais été une bonne conservatrice du moins dans les musées loll… Je conserve trop de choses déjà et dans la maison de la cave au grenier … Mais aussi dans mon coeur ! Bisous du soir … Sur ce je vais mettre la suite c’est -à-dire le 4e tableau sur le net loll

      J'aime

  3. Je croyais que les anges n’avaient pas de sexe. C’est un SCANDALE !!!

    J'aime

  4. Je l’aime moins celui-ci on ne peut avoir tous les mêmes goûts.
    bises

    J'aime

    • Tu as raison Claudie ! … Ces tableaux ne sont pas particulièrement mes « préférés » … Mais je voulais présenter cette petite exposition qui à le mérite d’exister et nous permet de réfléchir sur les spoliations !
      Je parie que tu aimeras mieux les tableaux que je présenterai dans un autre album qui sera sur le cubisme avec les oeuvres présentées du peintre Tobeen ! Bisous et merci de me suivre

      J'aime

  5. merci du partage, bonne journée

    J'aime

  6. Merci Josy ! Belle et bonne journée de ce jeudi pour toi ! Bisous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :