EN CES JOURS DE COMMEMORATION !   19 comments


Je vous présente deux photos de soldats américains.
Celles-ci ont été offertes à mon père.

photos des soldats américains1

Je me souviens, pourtant j’étais petite, des visites du soldat (celui qui est seul sur la photo), mais j’en ignore la raison. Tout ce que je sais, c’est qu’à cette époque, ma mère faisait la lessive et le repassage pour des soldats américains et que mon père était résistant.
Je me souviens aussi des boites de conserves américaines que papa ramenait à la maison, parce qu’elles étaient « abîmées » et que nous mangions …

Mais tout ceci sera repris dans un récit, déjà ébauché dans les années 2008, les ami(e)s de ce temps là, s’en souviendront. Il s’appelle « Flash sur photos jaunies ». (Je pense mettre à profit les prochaines vacances pour en refaire la lecture et vous le présenter en épisode.)

Mais, pourquoi mettre ces photos dans ce billet ? Au verso de celles-ci on peut lire (avec difficulté) certains renseignements. Et puis il y a cette une idée persistante dans ma petite tête « On ne sait jamais, si quelqu’un de la famille pouvait les reconnaître ? » !!! Oui, je sais, je rêve comme l’enfant que j’étais alors..

photos des soldats américains4_DSC0007

Quant au porte-mine c’est le soldat qui se nomme Joseph (voir photo )qui l’a offert à Mon père. Combien de fois, ai-je entendu papa dire qu’il y tenait, comme à la prunelle de ses yeux.

_DSC0003
Lorsque je l’utilise c’est comme si je rendais hommage à cet homme qui, à un moment précis, est entré dans notre vie !

Publié 7 juin 2014 par josydhoest dans aux amis du net !, Emotions, histoire d'une vie, Récits

Tag(s) associé(s) : ,

19 réponses à “EN CES JOURS DE COMMEMORATION !

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Bel hommage à tous à travers ton billet, il est vrai que tous étaient très jeunes rien à voir avec les films.
    Amicalement
    Roger

    J'aime

  2. Un bel hommage à un homme qui comme beaucoup de jeunesd e son âge est venu se battre à plus de 5000 kms de chez lui sans être tout à fait concerné et sans savoir s’il retrouverait un jour son pays. Quand je vois ou entends des jeunes cons de 18 -20 ans dire que les « vieux » les font « chier (sic) avec leur souvenirs de guerre, ils oublient que des milliers d’entre eux qui avaient leur âge et parfois moins, sont morts pour nous alors qu’ils auraient aimé avoir une autre vie.
    Si ces connards de jeunes sont libres de dire de telles insanités et âneries, c’est grâce à ces jeunes hommes qui se sont sacrifiés.
    Mon papa, Saint Cyrien, est parti au combat en 1939. Capturé près de Dunkerque en 1940, il a été envoyé dans un Oflag. Forte tête il a fait cinq tentatives d’évasions avec trois copains.Il s’est retrouvé d’abord dans un camp où il devait être mâté.
    De nouveau évadé, il a dû porter une culotte rouge pour être repéré de loin. Comme il s’est évadé une troisième fois, ils l’ont envoyé en camp de concentration d’où il est parti. Rattrapé après 100 kms, ces messieurs les nazis l’ont enfermés dans une forteresse en Bavière d’où ils ne pouvait pas s’échapper; C’est pourtant de là qu’il a dit au-revoir à ses geôliers après 2 ans logé et nourri à leurs frais !
    Il est parti vers Berlin en civil, aidé par des résistants allemands anti nazis, et s’est fait passer pour un représentant de commerce.
    Arrivé en France, il a monté un réseau de Résistance en Bretagne puis après 1 an et demi, s’en est allé rejoindre le général de Gaulle en Angleterre d’où il est parti pour participer à le seconde vague de soldats qui ont débarqué en Normandie.
    Décoré par de Gaulle ( Croix de guerre avec citations, médaille de la Résistance et médaille des Evadés de Guerre) et par les Anglais, il a refusé par la suite à trois reprises la Légion d’Honneur, considérant qu’on la donnait à n’importe qui, comme Brigitte Bardot, les soeurs Goitschel ou Killy. A ses yeux cette décoration avait perdu sa valeur initiale.
    Cette période avait tant marqué mon père qu’il ne nous en a parlé que 40 ans plus tard. Et encore, après son décès, en rangeant ses affaires nous avons découvert que c’était un sacré bonhomme qui en a fait beaucoup plus qu’il ne nous l’avait dit mais qui ne s’est jamais considéré comme un héros. Il nous avait toujours dit qu’il n’avait fait que remplir son devoir.
    Combien de jeunes d’un vingtaine d’années penseraient de cette façon actuellement ?

    J'aime

  3. Bonjour Josy,
    Mon père a toujours tu son passé concernant la seconde guerre mondiale, il avait été prisonnier de guerre à Buckenval…J’ais appris pleins de choses à son décès par le biais de ses camarades, je ne savais pas qu’il avait autant de distinctions militaires, car étant un ancien résistant lui et d’autres faisaient sauter les trains et tout ce qui concernait les allemands, il a été vendu par un être nausséabonde du nom de PAPON qui a été pourtant 1er ministre après la guerre et jugé tardivement peu de temps avant sa mort grrr…le passé ne doit pas être oubliè pourtant les FRANCAIS QUI ONT VOTés POUR LE FN ne sont pas conscient de leur geste grrrr, comme je l’ais dit et je ne m’en cache pas j’ais honte d’être français après le résultat des européennes….
    Je te souhaite un bon et beau dimanche, ici devine il fait gris et il pleut pour ne pas déroger à la règle grrr
    gros bisous amie de Belgique,
    Patrick.

    J'aime

    • Merci Pattou pour ce témoignage émouvant ! … Il ne faut pas avoir honte d’être français ! L’important est d’unir les forces humanistes et contrer la bête tapie … Bisous de coeur mon très cher Patrick (Ici, dans le Nord, il fait tout bleu! ) 🙂

      J'aime

  4. Tout ce que tu racontes en commentaires je l’ai entendu dire par maman qui m’a raconté la libération de metz avec aussi cette bataille de metz qui laissait par endroit des poches de résistance allemande . Ces photos mises sur internet je te souhaite vraiment qu’elles soient vues par la famille de ces soldats . papa a énormément de souvenirs de cette guerre puisqu’il a été emmené avec le STO en Pologne , photos et récits à l’appui je crois que je me déciderai un jour à les mettre par écrit , j’avais incité papa à le faire mais il n’en a plus la force , par contre il a encore beaucoup de documents .
    Bisous et merci pour le partage.
    Bon week end

    J'aime

  5. Magnifique histoire comme beaucoup aimerait en avoir de telles à raconter à leurs petits-enfants.
    Bisous ma Josy

    J'aime

  6. Des souvenirs de guerre…oui…nous avons le même âge…je me revois au bord de la grand’route quand les Américains sont passés …et je me souviens des chewings gommes distribués ! Et bien d’autres souvenirs gravés dans ma mémoire ! Bise chère « presque voisine » à bientôt…de là-bas! 😉

    J'aime

    • Nous avons les mêmes souvenirs !!! … Lorsque les troupes américaines sont passées sur la grand’ route d’Anderlues, Ma mère a enfreint l’ordre de mon père de ne pas y aller … Des « poches  » de résistance de l’armée allemande étaient dans les environs ! Mon père savait qu’une altercation devait avoir lieu entre la résistance et les Allemands. Or, de Piéton(où nous habitions) à Anderlues nous devions passer par les prairies et les champs où se situaient les échanges de tirs !
      Ma mère et son amie ont traversé cette zone avec nous (Gérard Bousingot (pas certaine de l’orthographe) et moi tous les 2 du même âge) nous étions dans une voiture d’enfant de l’époque ! (Nous n’avions pas 4 ans) Là, effectivement, je n’ai rien vu … j’avais peur de ces cris pourtant de joie et d’allégresse … je me souviens de ces soldats jetant, dans la foule, des chewing-gums et autres bonbons … (je n’ai su que plus tard que c’étaient des chewing-gums 🙂 …. … Vraiment un souvenir important,, parmi tant d’autres, gravé dans ma mémoire! Bisous et sois heureuse là-bas !

      J'aime

      • Hé bien, juste avant d’arriver à Anderlues, ils étaient passés chez moi ( Leval-Trahegnies) sur la même grand’route et j’étais dans les bras de mon papa!!!
        J’ai aussi connu des « Boussingaul? » …comme quoi, le monde est bien petit ! ( Maman était née à Piéton !!!)Bises.

        J'aime

        • correctif…la famille « Boussingault » vit toujours à Piéton !!! ( Merci la toile !!!)

          J'aime

          • Super Merci Mamie !!! Voici quelques temps que je ne suis plus retournée à Piéton… Lorsque j’y allais, je faisais le tour du cimetière (mes parents y sont enterrés) … Là, je retrouvais les noms des familles que j’avais bien connues … Si tu veux, un jour nous pourrions y faire le tour du village ! Bisous et pleins de bonnes choses pour toi dans les jours prochains !

            J'aime

  7. Tu as gardé de beaux souvenirs d’un temps qui a paru interminable pour notre pays et le tien , mais aussi meurtrier !….mon père fut démineur après la guerre sur la plage du CROTOY , il avait sous ses ordres des prisonniers Allemands , l’un deux m’avait fabriqué un jouet en bois , que mon père,patriote, a détruit …pourquoi ?
    eh bien parce que le mécanisme était tout simplement une croix gammée ! …je ne m’en souviens pas j’étais trop petite , c’est mon père qui me l’a raconté… il a reçu un éclat d’obus dans la jambe, près de l’artère fémorale à deux doigts de la mort , ma mère n’a plus voulu qu’il fasse ce métier dangereux ! …bisous JOSY

    J'aime

    • Je comprends très bien la réaction sage de ta mère !!! Je pense qu’à un moment donné, mon père a été « surveillant’ de prisonniers allemands c’est ce que j’ai cru comprendre lorsqu’il parlait de cette époque … Un allemand est resté très longtemps dans ce camp , mon père s’est lié d’amitié avec lui. C’était un homme qui avait été enrôlé, comme beaucoup d’autres, contre son gré … Mon père l’appelait par son prénom et je suis triste de l’avoir oublié ! Bisous à toi Lili !!!

      J'aime

  8. Tu étais si jeune à ce moment là, Josy … c’est extraordinaire de posséder ces souvenirs du temps !
    Bonne soirée à toi,
    Bisous.

    J'aime

  9. Ce serait tellment merveilleux que des descendants lisent ce billet, imagine ce que serait des retrouvailles.
    Mes parents ne parlaient jamais de la guerre, je n’ai pas de récit, je sais juste que ma mère avait évacué de la Somme jusque Cahors et c’est tout.
    Bises

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :