TABLEAU DU SAMEDI #6# – LADY MARIANNE   17 comments


logonouveau1

RIK WOUTERS  (Malines (Belgique 21/08/ 1882-Amsterdam 11/07/1916)

Rik Wouters 2-5

  Il commence sa formation artistique à 12 ans auprès de son père, fabricant de meubles, un secteur qui fait alors la réputation de la ville.  Il y  apprend à sculpter des motifs décoratifs. En 1897, il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Malines et en 1900 à l’Académie de Bruxelles où il suit notamment le cours de « sculpture d’après nature » de Charles Van der Stappen, un professeur et artiste réputé.

En 1904, il rencontre Hélène Duerinckx, surnommée Nel, alors âgée de 16 ans.  Elle pose pour des artistes.  Ils se marient le 15 avril 1905 et s’installent à Watermael Boitsfort en banlieue bruxelloise.

Leurs conditions de vie sont à ce point misérable qu’il n’ont d’autre choix que d’aller vivre à Malines chez le père Wouters, qui met à disposition de Rik un coin de son atelier.  A Malines, il participe à sa première exposition, au cercle artistique De Distel (le charbon), en février 1906.  Le succès n’est pas au rendez-vous.  Il détruit toutes ses œuvres, à l’exception de la grande sculpture la nymphe.

Début 1909, il participe au « Prix de Rome » et il termine à la 16e place.  La critique artistique commence à citer régulièrement son nom, attirant l’attention sur l’originalité de ses œuvres.    Wouters fait la connaissance de Simon Lévy, qui l’introduira à l’art de Pal Cézanne et de Vincent Van Gogh.  Wouters participe à l’exposition universelle et internationale de Bruxelles de 1910 ainsi qu’au Salon des Indépendants de 1911.  Les critiques sont encourageantes mais les ventes sont rares.

En avril 1912, après l’exposition inaugurale de sa galerie, à laquelle Wouters présente 13 de ses plus belles sculptures, 6 peintures et plusieurs dessins, Giroux propose à Wouters un contrat lui permettant de travailler avec les meilleurs matériaux, à l’abri de toute préoccupation financière en percevant des mensualités et un pourcentage sur le produit des ventes.  En échange, l’artiste assure au marchand l’exclusivité de sa production.

A la fin du mois d’avril 1912,  Wouters part à Paris avec Nel et deux artistes, ils arpentent Paris, passant d‘expositions en galeries, de salons en musées.  Wouters découvre enfin de ses propres yeux les peintures de Cézanne, qu’il n’avait jusque là pu voir que par le biais de reproductions en noir et blanc.  En plus, il apprécie Matisse, Renoir, ainsi que Van gogh .

A peine rentré à Boitsfort, il se lance dans la peinture en plein air.  Sa manière de peindre est radicalement nouvelle : sa palette s’éclaircit, les couleurs deviennent plus vives.  Il se sert de la toile fine ou demi-fine qui permet de conserver l’éclat des couleurs.  La toile est à peine effleurée au pinceau, laissant souvent apparaître la trame du tissu.  Les couleurs sont désormais appliquées en touches légères et non plus au couteau à palette.

Il participe à l’exposition internationale de Venise en 1912 avec 2 sculptures.  Il  se rend à Cologne et Düsseldorf où il visite l’Exposition Marcel de Nemes.  Ce voyage est aussi l’occasion pour lui de découvrir des tableaux des expressionnistes allemands Ernest Ludwig Kirchner et Karl Schmidt-Rottluff.

La Grande Guerre et la maladie

La guerre éclate.  Wouters est mobilisé la mi juillet 1914 et envoyé au front dans la région liégeoise.  La correspondance de Wouters est amère, il ne comprend pas cette guerre, vit très mal le fait d’être éloigné de son épouse et se désespère des horreurs qui l’entourent.  Il se plaint également de plus en plus souvent de violents maux de tête.

En captivité : Amersfoort et Zeist

Une partie de l’armée belge traverse la frontière néerlandaise et Wouters se retrouve emprisonné à Amersfoort.  Début novembre 1914, il est envoyé dans le camp de Zeist.  Comme ses amis lui procurent du matériel, il se remet à  travailler, réalisant des dessins et aquarelles du camp.  Sa santé se détériore rapidement.  Début 1915, souffrant de terribles céphalées, il est opéré à Utrecht de ce qu’on croit être une sinusite.  Les époux Eppo Roelfs Harkema prennent à leur charge tous les soins médicaux ainsi que son installation avec Nel  dans un appartement à Amsterdam en juin 1915.

Les musées d’Amsterdam prennent l’initiative

En octobre 1915, le Rijksmuseum organise une exposition de ses œuvres sur papier et, reconnaissance inespérée, le Stedelijk Museum présente, du 22 janvier au 15 février 1916, quelque 80 pièces.  Il s’agit en réalité de la première exposition d’ensemble de son œuvre dans un musée.  Le public se montre enchanté.

Il meurt le 11 juillet 1916 à Amsterdam.

(ce texte est présenté à l’exposition qui lui est consacrée au Musée Royal des Beaux-Arts de Belgique à Bruxelles)

Rik Wouters 3-31

Le flûtiste (1914)

RIK WOUTERS

A laissé une œuvre éclatante et colorée, loin des drames qui ont marqué son existence jusqu’à sa disparition prématurée en 1916, à l’âge de 33 ans.  Il a dominé tant la peinture, la sculpture que le dessin :  son parcours extraordinaire l’érige aujourd’hui en Maître incontestable de l’Art moderne en Belgique.  L’art de Rik Wouters, c’est avant tout une abondance de couleurs et des sujets authentiques simples, touchants.  Par son langage visuel, la construction de ses sujets est la richesse lumineuse de sa palette, il a développé un style d’avant-garde, tout en ayant été associé à Ensor et Cézanne.

A ne pas manquer , au Musée Royal des Beaux-Arts de Bruxelles,  l’exposition de la plus importante collection de ses œuvres remarquables.   A voir jusqu’au 2 juillet 2017 (fermé les lundis , le 1er mai).

Si vous avez envie de découvrir  plus de tableaux et de sculptures (les nus n’y sont pas – ayant eu, avec WordPress  des soucis à ce sujet voici quelques années …( Il voulait tout simplement fermer mon blog alors que je présentais une oeuvre d’art  de Bertolle )voici le lien (qui je l’espère) vous emmènera vers l’album  : Oeuvres de RIK WOUTERS –

17 réponses à “TABLEAU DU SAMEDI #6# – LADY MARIANNE

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. C’est une très belle peinture. Je le connaissais de nom, mais je ne connaissais pas son œuvre, je vais m’y intéresser ! Merci !

    Aimé par 1 personne

  2. Une reconnaissance de son vivant qui lui aura permis de s’écarter un peu de la misère mais le cancer ne lui aura pas permis d’en profiter longtemps .
    Je ne sais pas comment il pouvait peindre avec cette douleur qui ne le quittait pas .
    Merci Josy pour ce billet
    Bonne soirée
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Une belle découverte , joli tableau ! bon dimanche

    J'aime

  4. curieuse coïncidence !
    Ma voisine qui revient d’un petit séjour à Bruxelles est allée à cette exposition et m’a rapporté un petit dépliant sur ce peintre…J’aime bien

    în

    Aimé par 1 personne

  5. Bonsoir,
    Une belle découverte, c’est bien triste de partir si jeune et juste au moment de la reconnaissance, pas facile la vie d’artiste, hier et un peu mieux aujourd’hui, mais pas trop.
    Bonne soirée
    Bises

    Aimé par 1 personne

  6. mort si jeune quel dommage ! la maladie n’épargne personne (ni la guerre d’ailleurs) Justement mes amies Belges de passage chez moi hier m’ont parlé de ce peintre que je ne connaissais pas et j’aime beaucoup. Merci pour le partage.
    avec le sourire

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Josy,
    très instructif comme toujours normal qu’il n’est pas vécu vieux à cette époque déjà ils utilisaient des gaz pour se battre, toutes les guerres sont des saloperies. Beaucoup d’artistes ont vécu dans la misère certains mécènes ont pu aider des artistes même à notre époque.
    Je te souhaite un bon weekend ensoleillé, je ne sais pas quand je part ma nouvelle voiture doit arriver normalement fin avril, gr fabriquer en Espagne à Vigo, je donne à ma nièce ma voiture car son assureur ne veut pas lui rembourser sa voiture qui lui a été volée le 01 janvier 2017
    gros bisous ma belle Bruxelloise
    Patrick.,

    Aimé par 1 personne

    • Merci mon cher Patrick d’être un ami fidèle à mes publications ! … Je passe dès que je peux admirer tes belles photos . C’est toujours un pur plaisir pour moi de t’accompagner virtuellement dans tes magnifiques balades d’un coin de France que je connais très peu ! Gros bisous d’un Nord ensoleillé … (mais ça tu sais, puisque tu as les mêmes conditions atmosphériques 😀 A tout bientôt

      Aimé par 1 personne

  8. merci Josy, je regarde chaque semaine, mais je regarderai plus a mon aise des que je reviens du Portugal. car ici Internet est três limite. je vous envoie du soleil et j espere que tout va comme vous voulez. bisous a vous deux

    J'aime

    Marie-Paule Rigot
  9. Tu me donnes encore plus envie d’y aller! Je programme avant mon départ en Bulgarie!!!❤🎶💕Bon w-e!

    Aimé par 1 personne

    • Super ! Tu es allée voir les quelques photos sur mon album ? (sans les nus qui sont de toute beauté ) et d’autres que je n’ai pas mises afin de donner l’envie à ceux et celles qui s’y intéressent d’aller découvrir plus au Musée ! Je t’embrasse ! Pour l’instant ma porte-fenêtre est grande ouverte. Je t’écris accompagnée par « mon rossignol »fidèle du matin .

      J'aime

  10. Bonjour Josy ; tu y es allée à l’exposition !! Super !! et ton article aussi !
    Quelle triste vie mais quelles belles oeuvres !!!
    J’aurai mes petits-enfants (français) pendant les 2 semaines à venir puis j’irai voir l’exposition.
    Merci beaucoup pour cet article.
    Je te souhaite un bon weekend.
    Gros bisous.
    Francine (Clio)

    Aimé par 1 personne

    • A ne pas manquer !!! Les oeuvres sont vraiment bien présentées et la luminosité des salles est excellente pour photographier ! Bisous et belles semaines avec tes petits-enfants !!! Le mien devait venir également (de France) avec ses parents , mais ma fille vient de se faire opérer de la clavicule et donc ce sera pour pour juillet …
      Bon weekend et gros bisous

      J'aime

  11. dommage d’être reconnu tardivement et de mourir jeune-
    un grand artiste- une belle découverte pour moi-
    Merci pour ta belle participation-
    gros bisous-

    J'aime

  12. Un excellent parcours mais, dommage, décédé si jeune !
    Merci de ce beau partage Josy !
    Bonne fin de semaine !
    Bisous♥

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :