Archives du tag ‘ATELIERS D ECRITURE –

LA MAGIE DES MOTS CHEZ MANDRINE N°11   15 comments


Cette histoire écrite dans la magie douloureuse de cet hiver là …

Afin que le récit soit mieux compris,voici une petite préface :

Ma mère avait atteint ses 40 ans  depuis le 3 septembre 4O.  Elle avait  deux enfants, ma sœur, mon aînée de 18 ans et mon  frère de 15 ans.  Ne voulant plus assumer une nouvelle maternité, courageusement, elle était allée, dès le début de sa grossesse non désirée, rendre visite chez une « faiseuse d’ange ».

Ce fut peine perdue !

Je te comprends maman, contre cette condition de femme soumise, tu as, à ta façon, essayé de te révolter, de crier, en silence, ton droit de femme d’exister.  Bien plus tard, c’est en pensant à toi et à toutes les femmes que j’ai manifesté dans les rues pour le droit à l’avortement ; ton silence  était devenu mon cri, ton impuissance à te rebeller armait mon poing levé.  Pour cela et pour bien d’autres choses, maman, je t’ai aimé.

 

* * *

 

 

Cette histoire écrite dans la magie douloureuse de cet hiver là …C’était par un temps déraisonnable de ce premier janvier 1941 que l’envie me prit de naître.

La veille, il avait bien fallu  se rendre à l’évidence, et rechercher un moyen de locomotion pour aller à la maternité.   Pensez-vous qu’il soit possible, la veille d’un nouvel an  en pleine guerre et, pour couronner le tout, un temps où les pavés des rues s’étaient revêtus de blanc verglaçant, de trouver autre chose … qu’une charrette à bras ?  Pour nous,  ce fût  la seule solution.

 

 L’on me raconta, maintes et maintes fois, mon premier périple que je vous conte ici !

 

Sur la table d’accouchement, ma mère ne veut pas exécuter le ‘travail’ demandé par le médecin.

 Sûr que non, elle veut mourir avec cet enfant  qui, lui, pourtant voudrait vivre.  A bout  de force, elle cède peu à peu, si bien qu’une  envie pressante  lui prend de vouloir aller à la toilette.  Et, pour ma mère, elle représente  un vulgaire seau de chambre émaillé. N’y tenant plus, elle se soulage.

 

 Profitant de l’occasion, je descends dans le monde des vivants, si l’on peut dire.  Ma vie de nouveau-né débute dans les excréments de ma mère, dans ce seau qu’en bout de course, de ne pas vouloir, de ne pas me vouloir, elle a demandé.

  Je suis là suffocante, souffrant de ne point trouver cet air qui sauve, me noyant dans cette matière fécale envahissant les narines, la bouche, les yeux, les oreilles.

  Ce qui s’était avéré un échec aux premiers moments de ma vie utérine, allait réussir ! Mais des mains d’homme et de femme, avec précaution,  tiraient  l’enfant-fille hors de cette chaleur gluante et mouvante.

  Sans l’aide du médecin et de ma chère  marraine,  qui voulait, à tout prix assister à l’évènement (elle n’en a pas vu grand chose),  je serais probablement morte.

Je n’étais pas Moïse sauvé des eaux mais Josette sauvée de la m… Aussitôt née, aussitôt fêtée, j’étais le premier bébé de l’an neuf de Fontaine l’Evêque.

J’arrivais, porteuse des secrets de mes ancêtres.  Gouttelette homéopathique contenant leur essence, je devenais leur maison, leur légataire ;  à moi la responsabilité d’ajouter  ma propre note de musique,  et le jour venu,  de déposer la partition inachevée  dans le cœur de mon enfant.

 

(ceci est un extrait sur ma vie intitulé : flash sur photos jaunies que je désire transmettre à ma fille et à mon petiot ! ) .. 

En 2008, j’avais commencé à déposer sur le net …. Aujourd’hui, l’envie me reprend de vous en  confier un petit bout de temps à autre …

ATELIER DE GHISLAINE !   12 comments


 AVEC LES MOTS  : JOUR – JOIE – JEU – JE – JANVIER – JEUNE  – JEREMIADES – JUNGLE  

LE JEU EN VALAIT LA CHANDELLE !

 

Je suis certaine que vous connaissez ce jeune archéologue aventurier

et ses découvertes de reliques légendaires …

 

On parle peu de ce jour de janvier,où lors de fouilles en pleine jungle,

n’écoutant point les jérémiades de son cheval fatigué, il découvrit

avec joie, non point l’arche de Noé(cela viendrait plus tard sur le

mont Ararat), mais une jarre contenant le sort des mortels,

celle-là même que Pandore avait ouverte !

Publié 10 décembre 2012 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) :

ATELIER D ECRITURE chez MANDRINE !   12 comments


Mots imposés :

grisâtre – hiver – chêne – herbes folles – givre – duvet – blancheur – creux – rocher – chardons – gelée – squelette

C’est une aube grisâtre, comme l’hiver a dans le creux de ses blancheurs, qui m’invitait ce matin là à rester , chaudement, sous la couette.

Pointant le bout du nez vers la fenêtre, je vis « mon » chêne, celui-là vert en été- squelette en hiver ; protégeant de son mieux les quelques herbes folles et chardons égarés .

Photo faite  le 3 janvier 2009 ! faite avec mon lumix tz 28 ! 3%20janvier%202009%20114

Je le vis, disais-je,mais habillé de givre brillant qu’une première gelée lui avait prodigué. .. Tout paraissait figé, sauf un choucas sur le bord d ‘un rocher

Publié 1 décembre 2012 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) : ,

ATELIER D ECRITURE … CHEZ MUMU !   12 comments


MOTS IMPOSES : table – chaise – lit – fenêtre – porte – toit – cave – volet –

INVITATION

J’ai bien essayé d’entrer chez toi …

Ayant trouvé ta porte fermée, entourée de neige !

N’ayant trouvé qu’une paire de bottes au slogan  : 

« Essuyez-vos pieds avant d’entrer ! »

Je m’y suis exécutée … Mais elle est restée fermée !

Pourquoi donc le libellé de ton invitation !

Que j’avais, idiote, pris pour de la passion …

Je la relis , ici, médusée …

« La table est garnie de mille mets,

J’ai, de la cave, choisi les vins les plus fins …

Une chaise , comme moi , est impatiente de toi …

Viens toi ! Que je nomme Ma Dame !

Viens, je te prie, sous mon toit

Oserai-je te dire, que mon lit

a mis ses plus belles broderies …

Que la fenêtre est sans volet

Que les étoiles et feux follets

seront  témoins de nos délires … « 

J’ai cru , comme l’enfant, au prince charmant !

M’en suis retournée d’où, j’étais venue .. du néant !

Note  : ceci n’est que pure fiction loll

Publié 28 novembre 2012 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) : , ,

Atelier de Ghislaine mots en aire !   24 comments


Il s’en était fallu de peu pour que le maire biliaire, à la mine patibulaire,

ne rencontra, dans la clairière, monsieur le vicaire

Il souffrait de maladie, non pas imaginaire mais pulmonaire, il était venu ,

non pas cueillir des airelles, mais cracher des glaires.

(Je n’ose pas m’imaginer le sort de ce missionnaire

s’il avait vécu à l’ère glaciaire. )

Ceci dit,

c’était le seul moyen efficace pour se faire clairement entendre ,

du haut de sa chaire, par ses rares paroissiens composés de deux centenaires,

quelques militaires, de nombreuses grenouilles de bénitier

et de très rares de prolétaires sans salaire

venus, comme chaque dimanche,écouter les correspondances épistolaires

contenues dans le bréviaire .

 

J’allais oublier Hilaire, qui n’avait plus l’âge scolaire

Ce légendaire visionnaire, était autrefois mercenaire

pas du tout protestataire .

Il était originaire du Caire , né sous le signe du sagittaire,

 

Il venait à tous les offices en respectait le protocolaire.

 

Mais pourquoi donc l’ai-je oublié ???

A titre documentaire,

je vous dirai,

pour me faire pardonner,

que cet homme, qui faisait tout pour plaire ,

était un être solitaire.

 

L’imaginaire me fait, à présent, défaut, donc je vais me taire

et boire une eau calcaire

 

 

 

 

 

 

Publié 4 novembre 2012 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) :

Atelier de Ghislaine : QUE ! DE QUE !!!   31 comments


Je vous invite à un petit circuit touristique dans mon petit coin de terre appelée Belgique

 

Bien que des querelles linguistiques et politiques secouent parfois les édifices,

(Ouvrez un périodique, allez dans la rubrique « sports »

Et là, qu’elle soit du Nord ou du Sud … c’est la raquette qui prime ..)

(ceci dit entre parenthèse).

 

vous pourrez admirer, que ce soit à Anvers à Bruxelles ou à Tournai,

des mosaïques et fresques magnifiques et même des reliques

dans les cathédrales gothiques ou basiliques …

 

Heureusement, nous avons bien d’autres choses …

Si cela vous intéresse j’essayerai de répondre à vos questions !

 

Est-ce,nos dessinateurs de BD de Spirou et Fantasio ? Ou de Tintin en Afrique ?

Est-ce nos poètes, nos peintres, nos chanteurs(le grand Jacques entr’ autre), la musique ou le cirque ?

Est-ce notre République Libre d’Outre Meuse avec ses sorties folklorique?

La Grand’ Place de Bruxelles, les vasques des fontaines de

Jeanneque Pis ou Menneque Pis ?

Les 9 boules ?

 

Qui vous ont fait connaître la Belgique ? …

Allez répondez à la petite Belge une fois, !

 

Et sans moquerie je vous prie !

Même si ce texte paraît comique

je peux , brusquement, devenir mélancolique ! …

 

Et pour allonger la liste des « que », je vous direz aussi

que nous buvons la bière parce que les liqueurs sont chères

que les pâquerettes et les coquelicots, comme chez vous, éclosent au printemps …

et que les colchiques annoncent la fin de l’été …

 

 

Que le soleil a bu les marées

et que nos phoques attendent quelqu’un qui leur indiquera une crique

 

Loll ce texte est de la dérision !

J’use toujours de mots qui ne conviennent pas !

 

Je les prends quand ils viennent ,

je ne vais pas les chercher sur le Net …

Vous savez, moi et informatique !!!

Je ne parviens même pas à formater certains historiques

 

Bon je pense que vous devez en avoir marre avec mes queue queue leuleu  !

Je clos le chapitre !

 

Biseques tout pleins du soir

 

 

 

 

 

 

 

Publié 22 août 2012 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) : , ,

ATELIER LE TEMPS DES MOTS CHEZ GHISLAINE   17 comments


Mots imposés :

univers – unique – utopie – user – usager – union – utile – urgent

 

 

Il s’était dépêché le bougre , et c’était bien utile,

afin de décrocher la médaille d’or !

Il devançait ses concurrents .

Il avait franchi tous les obstacles,

ce n’était plus une utopie !

Et le voilà, frétillant de la queue,

devant la demoiselle.

Avait-il le temps d’user de ses charmes ?

Non !

C’était urgent vu le monde se bousculant au portillon .

 

Viens, lui dit-elle, 

ils ont voulu !!!!

Notre union donnera donc un être unique

 

C’est ainsi que 9 mois plus tard !!!

 

L’enfant vint …

Grâce à l’amour de 2 humains

mais aussi d’une rencontre

entre Demoiselle Ovule et Monsieur Spermato.

 

EPILOGUE DE L ‘HISTOIRE CONTEE :

 

Une fée se pencha sur le berceau et lui chuchota à l’oreille :

« sois un usager respectueux de l’univers …»

Publié 13 août 2012 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) : ,

ATELIER DE CHEZ MUMU … 52   14 comments


Atelier de Mumu n° 52  : mots imposés :

orteil – lunettes – phare – réfléchir – aimer – renoncer – sourire

* * * * *

J’avais renoncé à porter des lunettes,

le phare, au loin, éclairait les bateaux, les mouettes .

 

Pas vraiment le temps de réfléchir...

juste écouter mes orteils en délire !

« Allez !!!

bouge toi un peu, dans tes godasses on trépigne ! »

(ci cela n’est pas un appel du pied,!)

Peu étonnées par la remarque,

mes lèvres esquissèrent un sourire

et, sans plus attendre,

je me dirigeai vers l’extrême de la jetée …

là, où il y a peu, main dans la main,

nous avions échangé une promesse

celle de nous aimer

Publié 15 mai 2012 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) : , ,

POUR FRED !   7 comments


Ma participation à ton atelier !

J’ai inclus, comme j’ai pu, dans mon modeste texte les mots imposés :

ailes – allée – aurore – brume – cerisier – cormoran – pissenlit – ruisseau

Publié 24 avril 2012 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) : ,

Atelier de chez Ghislaine – lettres de l’alphabet   9 comments


Atelier de chez Ghislaine :

l’évocation d’une amie chère avec toutes les lettres de l’alphabet !

****************

C‘est une personne chère , son nom ?

Je l’ai sur le bout de la langue !!!

Pourtant, si elle est loin de mes yeux,

elle reste, à tout jamais, dans mon cœur.

Quelle belle complicité, que de moments heureux  passés avec elle !

Des heures partagées autour d’un verre de vin ou d’une bière

à écouter, avec délectation , des morceaux de musiques,

classiques de préférence.

Mozart et sa flûte enchantée,

Prokofiev et son Pierre et le Loup,

Stravinski et son sacre du Printemps,

le tout beau Faust de Wagner,

la 9ème Symphonie de Ludwig van Beethoven,

Dvorak et le largo du Nouveau monde …

Une page ne suffit pas pour tout énumérer.

Avec elle, je suis passée de l’Hymne à la joie

au tout beau Requiem de Franz von Suppé.

J’attends un prochain rendez-vous ,

j’emporterai d’autres musiques.

Publié 7 décembre 2011 par josydhoest dans Ateliers d'écriture

Tag(s) associé(s) : ,

%d blogueurs aiment cette page :