Archives du tag ‘LA RUSSIE

SUITE DE LA VISITE DE L ERMITAGE : LES SCULPTURES ET LES PLAFONDS   15 comments


Voici les 2 liens qui devraient vous y emmener :

LES SCULPTURES

Sculptures

LES PLAFONDS ET LES MURS

plafonds Et murs

ARRIVÉE TÔT LE MATIN AU PORT DE ST-PETERSBOURG   11 comments


Ca y est !  Des nouvelles découvertes sont à ma portée !

Blog11

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cliquer pour ouvrir le diaporama ! Merci de votre visite

Publié 6 février 2015 par josydhoest dans Découverte d'une ville, La Russie

Tag(s) associé(s) :

AU PAYS DES TSARS … AMBIANCE A BORD   10 comments


 

 

 

UN PETIT RÉSUME  A SUIVRE  :  AMBIANCE A BORD

 

définitif

 

Et oui, même si la plupart de mon temps, je le passais, avec mon troisième œil,  à scruter le paysage et tout ce qui bouge, j’ai aussi eu l’occasion d’assister à certaines conférences,  de  lire les contes de Pouchkine , de prendre des moments de sérénité au soleil etc… Pour ce qui est des cours de russes, j’ai laissé cela à mon cher époux !  

Publié 29 janvier 2015 par josydhoest dans Découverte d'une ville, La Russie, vacances et photos, Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

AU PAYS DE TSARS ET DES ICÔNES … MANDROGA   6 comments


Absente pour diverses raisons, j’ai enfin repris mon périple vers Saint-Petersbourg … 

Blog8

De son vrai nom Verkhine-Mandrogi, est situé au bord de la rivière Svir, à mi-chemin entre le lac Ladoga et la lac Onega.  Le Svir est une rivière du nord-ouest de la Russie européenne de 224 km.

Cet ancien village de pêcheurs, détruit au cours de la seconde guerre mondiale (1942) a été reconstruit en 1996 dans la pure tradition russe.

Les autorités locales ont voulu redonner âme et valeur à l’architecture et l’artisanat local, en ouvrant cet écomusée qui retrace la vie rurale du XIXe siècle.  ENVIE DE DECOUVRIR PLUS ? 

BREF APERÇU DE L ÎLE

Publié 26 janvier 2015 par josydhoest dans La Russie

Tag(s) associé(s) : ,

AU PAYS DES TSARS ET DES ICONES …. KIJI !   7 comments


L’île de Kiji est au cœur du grand lac Onega, dans la région de la Carélie. C’est une petite île qui s’étire du nord au sud sur 8 km. Et large d’à peine 1500m.

Kiji abrite de nombreuses espèces d’oiseaux et de serpents non moins nombreux considérés comme des animaux sacrés.

Elle est célèbre pour son ensemble exceptionnel d’architecture en bois.
L’île comprend une riche collection de constructions traditionnelles : 2 isbas paysannes du XXe siécle, la maison Ochevnev et la maison Elizarov (dont vous verrez quelques photos) avec un intérieur typique aménagé ; un moulin à vent, la fameuse église St-Lazare qui serait la plus ancienne en Russie construite en bois (si la datation (avant 1391 ?) était authentifiée, la petite chapelle de l’archange st-Michel , un bain russe installé au bord du lac pour qu’on s’y plonge après l’étuve, en hiver, on se roule dans la neige. Le nord de l’île fait aussi partie du musée. On y découvre un petit village d’une quarantaine d’âmes – les derniers insulaires ; parfois, sur un balcon de bois sculpté, on peut y voir une peau d’ours qu’on sèche.

KIJI

 Le joyau de cet ensemble unique est l’église de la Transfiguration(1714), ouvrage de charpente coiffé de22 coupoles argentées formant une sorte de pyramide et la petite église de l’Intercession, surmontée de 9 coupoles édifiée tout près en 1764. La couverture de ces 2 édifices est elle-même en bois, et le tout a été assemblé sans clous ni vis ou pièce métallique.
Le caractère exceptionnel de cet ensemble monumental lui a valu d’être inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1990.

Elle est entourée d’autres îles dans un archipel riche en légendes et réputé pour le talent de ses conteurs.
L’île a été jadis un site sacré pour les païens. Au XIe siècle, des colons russes y ont fondé une chapelle. Au XVe siècle, Kiji est tombé entre les mains de Polonais, puis des Lituaniens et des Suédois avant d’être récupérée par les Russes.

Kiji est célèbre par ses artisans : brodeuses, sculpteurs sur bois et, surtout, charpentiers qui sont appréciés dans toute la Russie. Les générations d’architectes et de charpentiers de Kiji participeront largement, au XVIIIe siècle, à la construction de St-Petersburg.

 

VOICI LE LIEN QUI VOUS CONDUIT  : SUR L ÎLE DE KIJI

Publié 27 novembre 2014 par josydhoest dans je vous invite, La Russie, Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

AU PAYS DES TSARS … ALLER-RETOUR YAROSLAVL-ROSTOV-LE-GRAND   5 comments


Un clic sous le lien :  ALLER-RETOUR : 17 PHOTOS SEULEMENT – YAROSLAVL-ROSTOV VELEKI

ELLES ONT ETE FAITES DANS LE CAR … SOYEZ INDULGENTS

MERCI …

Publié 19 novembre 2014 par josydhoest dans Découverte d'une ville, La Russie, Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

AU PAYS DES TSARS ET DES ICÔNES – ROSTOV-LE-GRAND   6 comments


Fondée au IXe siècle sur les rives du lac Néro, Rostov est une des plus anciennes villes de l’anneau d’Or.

A l’arrivé, soudain se détache la majestueuse silhouette blanche du Kremlin, un de mes coups de cœur.

Dévastés, par un ouragan en 1953, les toits et les coupoles aux écailles de tremble argentés, les cheminées aux girouettes de cuivre ciselé ont été remarquablement restaurés.

Le Kremlin

BLOG7

20 millions de briques, de 8 kg chacune, ont été utilisées pour sa construction ; son enceinte de 1km de long et de 2 m. de large et ses 11 tours ne sont pas défensives, mais plutôt décoratives, les églises et les palais ne sont pas édifiés au centre, mais autour de la cour du Métropolite et communiquent par de mystérieux passages.

Je vous présente les édifices religieux tout en fresques ainsi que les galeries les reliant à l’enceinte.

la cathédrale de la Dormition

Edifiée en 1512, sur les fondation de la première église en pierre de Rostov elle même érigée en 1162 par le grand-prince Andreï Bogolioubski .

Elle est ornée de fresques de Gouri Nikitine et Sila Savine et d’une iconostase baroque en bois doré.

L’église de la Résurrection (1670)

Située au dessus des Portes saintes de 1754, c’est la 1ère église sur portes avec ses galeries et ses fresques.

L’église Saint-Jean l’évangéliste 

Édifiée avec des galeries sur trois côtés en 1680, en dessous des Portes saintes. Elle abrite des fresques réalisées en 1683, d’un bleu ciel unique, illustrant la vie de saint Jean et la lutte d’Avraam contre le paganisme.

Voilà donc l’objet de l’album présenté. Je vous demande indulgence pour certaines photos floues … Ce sont les risques de métier des touristes .

Voici le lien pour l’album : cliquer sous le lien suivant : ROSTOV

Et voici le lien pour la vidéo musicale :  PAS MOYEN DE METTRE LE LIEN !!! SI QUELQU’UN PEUT M AIDER  …. Cette vidéo est mise pour tout public chez moi sur FB … Merci

Publié 16 novembre 2014 par josydhoest dans Découverte d'une ville, La Russie, Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

AU PAYS DES TSARS ET DES ICÔNES …AUJOURD’HUI :IAROSLAVL   11 comments


Située au confluent de la Volga et de la Kotorosl, à 282 km au nord-est de Moscou.  Desservie par le Transsibérien, elle est une des plus vieilles cités de la Russie.  Elle fait partie de l’Anneau d’Or constitué par plusieurs villes princières situées autour de la capitale russe et abritant de remarquables ensembles architecturaux.  La vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005.

Son histoire en bref :

La ville a été mentionnée pour la première fois en 1010.  Elle a été fondée pour assurer la protection de la route entre la Volga et Rostov Veliki.  Selon la légende, le fondateur de la cité serait Iaroslavl le Sage, qui aurait fait construire la ville à l’endroit même où il a combattu et occis u puisant ours.  C’est d’ailleurs en référence à cette légende qu’un ours dressé sur les pattes postérieures et brandissant une hallebarde est représenté sur les armoiries de la ville.  A l’époque, elle était une des villes les plus orientales de la Rus’ de Kiev.  A partir de 1218, la ville est le centre d’une principauté indépendante, à la même époque le développement de la ville s’amplifia grâce au commerce  sur la Volga. Iaroslavl accueillit une population importante d’artisans et de marchands, les premières églises et monastères furent érigés.  Au cours de son histoire, la ville fut rasée et reconstruite plusieurs fois.

En 1900, la première ligne de tramway entra en service.  Après la Révolution de 1917, elle devint un centre d’industrie lourde.

Monastère de la Transfiguration du Sauveur

Vous ne trouverez pas énormément de photos (comme j’ai la mauvaise habitude de faire)… Peu de temps et pas beaucoup d’inspirations …  voici le lien qui vous mènera vers ce lieu :  IAROSLAVL album

Je me suis, par contre, régalée à Rostov  que j’ai beaucoup aimé …Vous verrez cela dans le  prochain album .

Publié 12 novembre 2014 par josydhoest dans aux amis du net !, Découverte d'une ville, je vous invite

Tag(s) associé(s) :

LE CANAL VOLGA-BALTIQUE   15 comments


L’idée de relier la Moskova à la Volga revient à Pierre Legrand en 1722, 3 ans avant sa mort.  Des travaux commencent en 1825, sous Alexandre Ier , pour faciliter le transport des matières premières à la construction de la cathédrale du Christ-sauveur à Moscou et s’arrêtent en 1844, faute de moyen. Plus tard, Staline fait effectuer en 4 ans et 8 mois, de 1932-1937, par les prisonniers du goulag, des travaux gigantesques pour assurer l’approvisionnement en eau de la capitale. 8 centrales hydroélectriques, 11 écluses, 7 digues en béton et ! digues de terres, 5 stations de pompages et 15 ponts ont été nécessaires pour la continuité du rêve inachevé de Pierre Legrand : voyager sans obstacles par les voies fluviales entre Moscou et St-Petersbourg .

Finalement achevé en 1964, i l peut accueillir des navires de 5000 tonnes.

Le canal Volga-Baltique (d’une longueur de 360 km) est peut-être la partie la plus déroutante du voyage entre Moscou et saint-Petersbourg parce que qu’elle se compose de plusieurs étendues d’eaux distantes et importantes.  Elles sont (du sud au nord) la sheksna, le lac blanc, la Kovja, le canal du partage des eaux et le canal Vytégra. En fait, le canal se compose essentiellement de fleuves et de lacs naturels.  Cependant, en endiguant ces cours d’eau et en construisant des centrales hydroélectriques ; les Soviétiques ont altéré les voies existantes en les inondant imprudemment. Donc, en fin de compte, le canal est peut-être bien artificiel.  Un trait significatif du canal, même s’il est un peu intelligible, est qu’il relie ce qu’on appelle les bassins des mers Baltique et Caspienne.

blog6

Le paysage de la région Volga-Baltique est alternativement charmant et sans intérêt.  Parfois, le canal s’étrécit tellement que le feuillage épais des arbres frôle la coque du navire.  D’autres fois, les rives disparaissent entièrement dans les sombres étendues des forêts inondées.

Je vous rassure, vous n’aurez pas le mal de mer en cliquant sur ce lien :

 AU FIL DE L’EAU … DE MOSCOU A OUGLITCH

Publié 6 novembre 2014 par josydhoest dans Découverte d'une ville, je vous invite, La Russie, Voyages

Tag(s) associé(s) :

AU PAYS DES TSARS ET DES ICÔNES …OUGLITCH   6 comments


Sera notre première escale !

Nous partons du port de Moscou le 4 septembre à 14 heures 30 (heure locale bien sûre)

Nous voguerons 23 heures sur 266 km  pour atteindre notre destination.

Nous prendrons le canal de la Moskava à la Volga … en passant par quelques écluses.

BLOG4

Cette petite ville est une des plus anciennes cités volgiennes et du circuit de l’Anneau d’Or.  Mentionnée dès 937, siège jusqu’à récemment de la fabrique des montres tchaïka.  Elle est pleine de charme et nichée sur la rive droite de la Volga au creux des vastes forêts. Après la « bouillante » visite de la capitale, c’est un vrai régal ! On est replongé dans une toute autre Russie, celle des récits de Tourgueniev et de Tchekhov…

Origine du nom de la cité là, 2 versions s’opposent : 1) le nom viendrait de celui d’une tribu finno-ougrienne, les « Ouglichi » ou 2 ) du mot ougol, « angle » en russe, la Volga changeant brutalement de direction à cet endroit.

Dans l’album, vous verrez, également, la petite église de Saint-Dimitri-sur-le Sang. Typique des constructions moscovites de la 2ème moitié du 17e siècle. Elle est blanche et rouge, coiffée de 5 coupoles bleues étoilées.

A proximité, dans la cathédrale de la Transfiguration au haut plafond voûté, on peut voir une impressionnante  iconostase à sept régistres, et de belles fresques. (C’est là que j’ai pu écouter la vidéo que j’ai partagée avec vous).

Vous verrez, dans l’album, le palais du Tsarévitch Dimitri. C’est un édifice original à un étage en pierre de 1480, décoré de briques rouges dans sa partie supérieure. C’est le plus ancien monument du kremlin et un des rares bâtiments civils du 15e siècle conservés dans la Russie centrale.

NOTE : Sur certaines photos, sont mises certaines explications

 Voici le lien de l’ablum : OUGLITCH … PREMIÈRE ESCALE

%d blogueurs aiment cette page :