Archives de la catégorie ‘Voyages

UNE VISITE A DUBLIN (1ère partie)   14 comments


LA BIBLIOTHEQUE  DE TRINITY COLLEGE  A DUBLIN

 

Est une des plus importantes bibliothèques de recherche du monde entier ; elle comprend la plus grande collection de manuscrits et de livres imprimés en Irlande.  Depuis 1801, elle jouit du privilège du dépôt légal des ouvrages publiés en Grande Bretagne et en Irlande.  Pour l’instant, la réserve de livres est de quelques 3 millions de volumes, dans un ensemble de 8 bâtiments.  La bibliothèque  existe depuis la fondation du Collège par la reine  Elisabeth 1ère en 1592. Le bâtiment,  La Vieille Bibliothèque, fut construit entre 1712 et 1732 suivant les dessins de Thomas Burgh.  

 

La Galerie ou « Long Room »

Dublin - bibliothèque du Trinity College_

Une partie … (je n’ai pas pu monter au 1er étage)

Dublin - Bibliotheque_-3

La salle principale de la Vieille Bibliothèque, appelée Long Room, est longue de presque 65 mètres et contient quelques 200 000 volumes parmi les plus anciens conservés à Trinity College .

 

Dublin - bibliothèque du Trinity College_-2

L’autre partie !

A l’origine, son plafond en plâtre était plat ; les rayons pour les livres occupaient le niveau inférieur et une galerie ouverte au niveau supérieur.  Dans les années 1850, ces rayons étaient saturés.  En 1860, la toiture fut donc exhaussée afin de permettre la construction de la voûte en berceau et des rayons de la mezzanine que l’on voit aujourd’hui.

Dublin - Bibliothèque

Dublin - Bibliothèque1

Les bustes en marbre placés  de part et d’autre de la Galerie, proviennent d’une collection commencée en 1743, date à laquelle une commande de 14 bustes fut confiée au sculpteur Peter Scheemakers.

Dublin - Bibliothèque2

La harpe est la plus ancienne d’Irlande et date probablement du 15e siècle.  Elle est faite de chêne et de bois de saule, avec des cordes en laiton, elle figure sur la monnaie irlandaise en sa qualité d’emblème de l’époque bardique.  Son attribution à Brian Boru, haut-roi d’Irlande mort en 1014, relève d’une légende.

LE PLUS ILLUSTRE DES TRÉSORS DE LA BIBLIOTHÈQUE : 

LE LIVRE DE KELLS 

Dublin - bibliothèque du Trinity College_-5

Photo prise d’un film présenté sur le mur intérieur à l’entrée. (photos interdites de l’original)

dublin-bibliothc3a8que-du-trinity-college_-4.jpg

Ici – photo prise par Kilian (mon petit-fils)

 

« Et l’enluminure fut » voir le dépliant scanné (reçu lors de la visite) 

Il y a plus de mille ans lors de l’élaboration du livre de Kells, la population de l’Irlande de moins d’un demi million de gens, habitait des villages fortifiés le long des côtes ou des rivières.

L’organisation de l’église irlandaise était d’ordre monastique.  Les moines se groupaient en communautés vouées à l’étude de la parole de Dieu, aux jeûnes et au travail manuel.

Le Livre de Kells contient une copie en latin, richement décorée des 4 évangiles.  Longtemps associé avec Saint Colum Cille (521-597 ap.J.C) lequel fonda vers 561 son principal monastère sur l’île d’Iona, à l’ouest de l’Ecose, le Livre de Kells fut sas doute rédigé au début du 9e siècle par les moines d’Iona  qui travaillaient soit sur place, soit à Kells, dans le comté Meath en Irlande où ils s’étaient repliés en 806 suite à une attaque des Vikings.

Dublin - bibliothèque du Trinity College_-6

Pour les amoureux des chats : A lire le poème : Pangur Bàn (que je n’ai pas recopié … Ben oui, je vous laisse le soin de l’apprécier …)

Pour des raisons de sécurité pendant les incursions de Cromwell, le Livre de Kells fut envoyé à Dublin vers 1653.  Il revint définitivement à Trinity College grâce à Henry Jones, devenu évêque de Meath en 1661.

 

RENDEZ-VOUS …. POUR UNE PROCHAINE BALADE IRLANDAISE –  MERCI A VOUS QUI PASSEZ PAR ICI ! 

 

 

 

Publicités

Publié 22 septembre 2017 par josydhoest dans Découverte d'une ville, IRLANDE, Voyages

Une balade irlandaise   13 comments


Aujourd’hui, je vous emmène faire une balade

dans la Chaussée des Géants

située  dans le comté d’Antrim en  Irlande du Nord !

 

Si la Chaussée des Géants est l’attraction principale du comté d’ Antrim, il y a aussi de splendides perspectives le long de sa côte.

19-07-2017 - Direction Chaussée des Géants_-8

19-07-2017 - Direction Chaussée des Géants_-15

En route vers ce lieu spectaculaire.  Certaines   photos prises sur le chemin  conduisant à notre destination   ont été faites du car … Donc pas toujours d’excellentes qualités … Mais le partage n’est-il pas le principal ?

19-07-2017 - Direction Chaussée des Géants_-5

 

19-07-2017 - Direction Chaussée des Géants_-33

 

voici à présent quelques photos sur ce site extraordinaire :

19-07-2017 - Chaussée des Géants_-15

19-07-2017 - Chaussée des Géants_-3

19-07-2017 - Chaussée des Géants_-37

(remarquez la taille des hommes !)

19-07-2017 - Chaussée des Géants_-24

Envie de voir plus de photos ? Voici le lien :

 Une balade irlandaise – Chaussée des Géants

« Ce site est une merveille géologique : la roche basaltique y forme environ 40 000 colonnes hexagonales bien régulières, comme un immense un orgue de basalte.

 La légende veut que le géant Finn mac Cumhaill a façonné cette « Chaussée » pour traverser la mer d’Irlande afin de se battre avec un géant écossais.

 Il s’agit en fait d’une ancienne coulée de lave basaltique qui, en se refroidissant il y a 40 millions d’années, a donné naissance à cette structure caractéristique. L’étude de la résistance des matériaux montre que, en surface, les fissures engendrées par le refroidissement sont perpendiculaires les unes aux autres, ce qui produit des motifs rectangulaires ou carrés, comme on peut en voir aussi dans de la boue séchée. Puis, en profondeur, ces motifs deviennent plutôt hexagonaux (extrait de la revue  « Pour la science »). »  

19-07-2017 - Chaussée des Géants_-20

Publié 4 septembre 2017 par josydhoest dans IRLANDE, je vous invite, Voyages

PHOTO DU MOIS #30# – THEME : LUMIERE(S)   17 comments


 

 choisi par Eurydice (http://occident-express.hautetfort.com) –

Que je remercie !

2016-barcelone-02-153

J’ai pensé directement à cette sensation sublime qui m’a saisie en entrant dans la basilique de la Sainte Famille à Barcelone . J’ai trouvé la lumière si belle que je m’y suis baignée   avec délice !  (envie de lire mon court récit sur le sujet ? – voici le lien qui vous y emmènera  : L’ombre et la lumière

Voici les liens des ami(e)s participant à ce très beau thème !

 

 Akaieric, Alban, Alexinparis, Amartia, Angélique, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Carole en Australie, Chat bleu, Chiffons and Co, Christophe, Cricriyom from Paris, CécileP, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, E, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Evasion Conseil, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, J’habite à Waterford, Josette, Josiane, Julie, Kellya, KK-huète En Bretannie, Krn, La Fille de l’Air, La Suryquoise, La Tribu de Chacha, Lair_co, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lilousoleil, Lyonelk, magda627, Magouille, Mamysoren, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Natpiment, Nicky, Pat, Paul Marguerite, Philae, Philisine Cave, Pichipichi Japon, Pilisi, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Testinaute, Tuxana, Ventsetvoyages, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente.

Et bienvenue aux nouveaux venus :

Publié 15 mai 2017 par josydhoest dans BARCELONE, photo du mois, vacances et photos, Voyages

BARCELONE-L’hôpital San Pau   19 comments


 

SANT PAU RECINTE MODERNISTA

hopital-san-pau-2

En 1902 commencèrent les travaux du nouvel  hôpital qui devait remplacer les anciennes installations d’origine gothiques situées dans le Raval.   Domènech i Montaner prit le projet en charge et le mena à bien sur un grand terrain à la limite nord de l’Eixample, d’une surface équivalente à neuf pâtés de maisons, une très grande surface qui lui permit de bâtir le plus grand ensemble civil moderniste au monde, aujourd’hui inscrit au Patrimoine de l’Humanité.

hopital-san-pau1

La plupart des édifices sont en brique apparente, avec d’abondants éléments décoratifs de sculpture, de céramique et de mosaïque, inspirés principalement de l’art gothique et mudéjar.  Le bâtiment de l’administration,  à l’entrée principale offre une vue puissante et originale grâce à son orientation en diagonale et au couronnement effilé de la tour de l’horloge, d’inspiration clairement nordique.  (extrait  du texte de eJosep Liz ).

hopital-san-pau

hopital-san-pau2

Barcelone -La casa Lleo Morera   8 comments


 

Après la Casa Batlo, la casa Amatler voici la description sommaire du 3e bâtiment de La Manzana de le discordia . Ce pâté de maisons est justement devenu célèbre en raison de la brouille entre les trois riches propriétaires de ces trois maisons. Chacun s’étant approprié le génie d’un architecte pour faire élever son palais. Trois palais, trois architectes: Puig I cadafalch, Domènech I Montaner et Antoni Gaudi., trois styles architecturaux différents en sont le résultat pour notre plus grand plaisir aujourd’hui.

Photos prises le jour …

2016-barcelone-casa-lleo-morera-6

casa-lleo-morera

 

Photos la nuit de Jak line   :

Lumières et couleurs à Barcelone

Cet édifice de logements de Domènech i Montaner, situé au nᵒ 35 du Passeig de Gràcia, à Barcelone. construit entre 1902 et 1906, fait partie de la Route européenne de l’Art Nouveau; c’est un des plus emblématiques du Modernisme catalan et une des œuvres les plus représentatives de son auteur.  Il conjugue des éléments divers d’influence classique, médiévale ou islamique avec une mention spéciale pour les travaux de sculpture d’Eusebi Arnau, les vitraux(que vous verrez dans l’article de Jacqueline)  de l’atelier Rigalt i Granell et les mosaïques de Mario Mario Maragliano et Lluis Bru.

 

Publié 12 janvier 2017 par josydhoest dans ARCHITECTURE, ARTS, BARCELONE, ESPAGNE, REGARDS, Voyages

BARCELONE -CASA AMATLLER   6 comments


La casa Amatller, construite par Josep Puig i Cadafalch en 1898,  est une magnifique villa située au Passeig de Gracia , en plein centre ville de Barcelone.

casa-amatller2

casa-amatller1

Elle fait partie d’un groupe de maison appelé « manzana de la discordia » avec ses voisines, la Casa Batllo de Gaudi et la Casa Lleo Morera de Domènech i Montaner. Le nom de « manzana de la discordia » se traduit par « la pomme de discorde » (manzana signifiant à la fois « pomme » et « pâté de maison »).   Ces trois maisons sont nommées de cette façon  pour  leur  architecture  qui est complètement différente des autres maisons construites le long du Passeig de Gracia.

2016-barcelone-01-32

Le bâtiment se distingue grâce à la combinaison de différents styles. On y retrouve des éléments néogothiques avec un travail du fer forgé pour les balcons et les fenêtres avec des détails céramiques. Les carreaux et le toit échelonné rappellent quand à eux l’architecture flamande.

Publié 8 janvier 2017 par josydhoest dans ARCHITECTURE, BARCELONE, ESPAGNE, Voyages

PHOTO DU MOIS #24″ Thème Carré – choisi par Tuxana   29 comments


Note de l’auteur-e : Le but n’est pas que votre photo soit carrée, mais bien qu’une forme carrée (ou plusieurs) apparaisse(nt) dans votre photo.

2016-barcelone-03-7

 

A Barcelone : La Basilique de la Sagrada Familia  

Sur la façade de la Passion, vous trouverez un carré magique, un casse-tête mathématique comportant 15 chiffres et dont la signification reste un mystère complet à ce jour. Certains ont trouvé la constance magique –lorsque l’on ajoute tous les nombres horizontalement et verticalement- est le nombre 33, comme l’âge(supposé) du Christ lorsqu’il fut crucifié. Ce même nombre 33 apparaît aussi dans le Parc Guëll (imaginé aussi par Gaudí) où la somme des escaliers revient à 33.

D’autres affirment que le nombre 33 du carré magique représente le plus haut rang pouvant être atteint au sein de la franc-maçonnerie. En effet, Gaudí était probablement franc-maçon, tout comme l’était son ami d’enfance Eduard, tout comme l’était son mécène Guëll, et parce-que Gaudí est né à Reus, l’un des berceaux de la franc-maçonnerie. De plus, au sein du carré magique, le nombre 12 n’apparaît pas, contredisant ainsi les règles mathématiques du carré. L’une des explications avancées serait que Gaudí aurait intentionnellement occulté le nombre 12 pour nier l’existence des 12 apôtres. Dans tous les cas, ce carré magique demeure un mystère que Gaudí a emporté avec lui dans sa tombe. 

(Extraits publiés par Culture et Tourisme (http://www.apartime.com/fr/blog/culture-tourisme/the-secrets-of-sagrada-familia).

 

Bienvenue aux nouveaux  :

 

Et nos valeureux de quelques années !

Akaieric,  Alban,  Alexinparis,Alice Wonderland,Angélique,Aude,Autour de Cia,BiGBuGS,Blogoth67,Brindille,Calamonique,CaroleenAustralie,Chatbleu,ChiffonsandoChloé,Christophe,Cricriyom from Paris,Cécile,CécileP,Céline inParis,Danièle.B,DelphineF,
Dr. CaSo,E,El Padawan,Escribouillages,Estelle,Eurydice,Evasion Conseil,François le Niçois,Frédéric,Gilsoub,Gine,Giselle 43J’habite à Waterford,  Jesuispartievoyager,  Josette,  JosianeKenzaKK-huète En Bretannie,Koalisa,Krn,La Fille de l’Air,La Tribu de Chacha,
Lair_co,Lau* des montagnes,Laurent Nicolas,Lavandine,Lavandine83,Lilou Soleillant,
LuckasetmoiLyonelk,magda627,Mamounette et ses aiguilles,Mamysoren,Milla la galerie,
Mirovinben,Morgane Byloos Photography,Nanouk,Nicky,Noz & ‘Lo,Pat,Paul Marguerite,
PhilaePhilisine  Cave PilisiRenepaulhenry,Rythme Indigo,Sense Away,Sinuaisons,
Sous mon arbre,Tambour Major,Testinaute,The Beauty is in the Walking,Tolen 29,Tuxana,
Who cares?,Xoliv’,écri’turbulente,

Publié 15 novembre 2016 par josydhoest dans ARCHITECTURE, photo du mois, Voyages

%d blogueurs aiment cette page :